Né dans les 60-70 le black feminism est un mouvement féministe comme son nom l‘indique impliquant la lutte contre l’inégalité mais aussi celle contre le racisme incluant de plus le Black Nationalism.

Le Black feminism se diffère du féminisme en “général” par sa volonté d’assembler les problèmes du sexisme, du racisme mais aussi les différences de classes sociales. De plus ces luttes ne sont pas limitées aux femme afro-américaines, elles comptent aussi les latinas et les femmes orientales ou bien même les chicanas .

C’est en 1969 qu’une commission est mise en place par des membres du Young Lords, dont Denise Oliver-Velez et Iris Morales, afin d’élaborer de l’organisation et des pratiques non sexistes, des théories sont ainsi faites jusqu’à devenir l’intersectionnalité des femmes afro-américaines et latinas.

Plusieurs actions sont alors menées afin d’établir une certaines égalités des femmes mais aussi des femmes de couleurs. En effet en 1969 est publié, par Mary Ann Weathers, l’un des textes créateurs de ce mouvement : An argument for Black Women’s liberation as à revolutionnary force.

Cet écrit fera ainsi la critique de l’oppression des toutes femmes quelques soit leurs origines, leurs religions ou bien même leurs classes sociales.

Et c’est en 1970 qu’est publié le Black Women’s Manifesto par l’Alliance des Femmes du Tiers-Monde (Third World Women’s Alliance) c’est dans ce manuscrit qu’est affirmé l’oppression constante contre les femmes noires.

Durant la Troisième vague Féministe, le Black Féminism développe la notion d’intersectionnalité s’exprimant sur l’enjeux spécifique faite aux femmes noirs négligées par le féminisme dominé par les blancs. Angela Devis exprimera donc la stérilisation dont étaient victimes les femmes Afro-Americaines. Afin de dénoncer cette victimisation, un attentat est ainsi organisé par des membres du Weather Underground (groupe radical proche du Black Power) le 6 mars 1974 contre le département de la santé et des services sociaux a San Francisco.

 

Le National Black Feminism Organization est fondé en 1973 a New York par Margaret Sloan-Hunter ainsi que d’autre femmes et deux ans plus tard est créé le Combahee River Collective par des militantes liées au Black Panther Party ou au Black Nationalism dont Barbara Smith ou Cheryl Clarke. Ce mouvement féministe lutte contre le séparatisme lesbien le collectif s’intéresse de près aux diverses formes de domination et publiera donc plusieurs essais sur le féminisme afin de s’exprimer sur le sujet.

 

(An argument for Black Women’s liberation as à revolutionnary force : https://www.google.fr/amp/s/caringlabor.wordpress.com/2010/07/29/mary-ann-weathers-an-argument-for-black-womens-liberation-as-a-revolutionary-force/amp/)

>https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Black_feminism